L’équipe

L’institut Camino est une organisation à vocation sociale dont la mission est l’évaluation et le suivi de projets, mesures et programmes par des expert.e.s ainsi que la recherche, la formation et le conseil. Responsable du programme de prévention de la violence « Berliner Arbeitsstelle Gewaltprävention », Camino dispose d’une expérience de longue date en matière de prévention et d’études sur la violence et la discrimination. L’équipe du Monitoring des violences homophobes et transphobes de Berlin bénéficie de l’assistance et du conseil d’un comité d’expert.e.s et d’une table ronde ainsi que des contributions externes dans le cadre d’intervention thématiques.

CAMINO – Werkstatt für Fortbildung, Praxisbegleitung und Forschung im sozialen Bereich gGmbH
Mahlower Str. 24
12049 Berlin
www.camino-werkstatt.de
Téléphone : +49 – (0)30 – 610 73 72 – 0
E-mail : info@camino-werkstatt.de

Albrecht Lüter

Le politologue et sociologue Dr. Albrecht Lüter dirige depuis 2015 le Programme de prévention de la violence des mineurs, créé par la Commission fédérale de lutte contre la violence de Berlin. Depuis 2020, il est directeur du Programme de prévention de la violence (Arbeitsstelle Gewaltprävention). Avant de rejoindre Camino en 2015, il a travaillé à l’Institut pédagogique et social de Francfort (ISS-FfM) pour assurer le suivi scientifique et l’évaluation de programmes de prévention d’extrême droite et de promotion de la démocratie. Il a, par ailleurs, occupé différents postes au Centre scientifique pour la recherche sociale de Berlin, à l’Université internationale de Brême, à l’Institut d’études interculturelles et internationales de l’Université de Brême ainsi qu’à l’institut Forsa.
albrechtlueter@camino-werkstatt.de
Téléphone : +49 – (0)30 – 610 73 72 – 20

Moritz Konradi est politologue diplômé de la Freie Universität de Berlin, criminologue et spécialiste des services de police avec une maîtrise de l’Université de Bochum. Avant de rejoindre le Programme de prévention de la violence de Camino en 2020, il a été directeur de programme au Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus) à Paris pour lequel il a géré des projets de coopération européens, portant notamment sur la prévention de la criminalité dans les communes, les crimes de haine, la radicalisation, l’extrémisme violent et la politique en matière de drogue. Il a coordonné jusqu’en 2016 les projets d’une OGN de Berlin consacrée à l’aide aux victimes et à la prévention criminelle. Il a été maître de conférence à l’Institut de sciences politiques Otto Suhr et à l’Académie de police de Berlin.
moritzkonradi@camino-werkstatt.de
Téléphone : +49 – (0)30 – 610 73 72 – 17

Sarah Riese

Dr. Sarah Riese est docteure en sciences politiques. Avant de rejoindre le Programme de prévention de la violence des mineurs de Camino en 2019, elle a été chargée de la direction de projets à l’association « Schüler Helfen Leben » et accompagné des programmes éducatifs en Europe du Sud-Est et au Proche Orient. Auparavant, elle a mené des projets de recherche sur les procès d’après-guerre en Allemagne à la Freie Universität de Berlin, à l’université Carl von Ossietzky d’Oldenbourg et à l’University of Ottawa. Elle est actuellement chargée de l’évaluation de projets de recherche sur l’extrémisme de droite et la prévention de la violence.
sarahriese@camino-werkstatt.de
Téléphone : +49 – (0)30 – 610 73 72 – 14

Almut Sülzle

Enseignante en formation pour adultes, superviseure et spécialiste en ethnologie européenne, Dr. Almut Sülzle a dirigé la section sur les violences lesbophobes de la première édition du Monitoring. Depuis début 2020, elle travaille au sein du groupe de recherche KOFAS gGmbH sur le thème de la diversité dans les stades et l’homophobie dans le milieu sportif. Avant de rejoindre Camino en 2018, elle a été coordinatrice scientifique aux Archives des cultures de jeunesse dans le cadre du partenariat de recherche « JuBri – Techniken jugendlicher Bricolage » et conférencière sur les méthodes de recherche qualitative. Sa thèse de doctorat porte sur les cultures de supporters de football et la masculinité. Ses projets de recherche portent sur les phénomènes de communautarisation et de collectivisation ainsi que sur les cultures juvéniles, les cultures du sport et la masculinité, avec des méthodologies centrées sur les aspects qualitatifs et ethnographiques.